Rémi Bonnet

Naissance: 5 mars 1995
Domicile: Charmey
Club: Equipe de Suisse
Palmarès: Champion du monde de verticale, victoire en Coupe du monde à Verbier. Deux podiums en Golden Trail Series

 

Trois mots pour vous décrire…
Travailleur, calme et déterminé.

Qu’est-ce qui vous plaît 
le plus dans vos sports?
La montagne! Je pense que c’est pour cela que je me suis dirigé vers ces deux sports, ce sont les deux des moyens de locomotion en montagne.

Quel est votre meilleur 
souvenir de 2021?
La médaille d’or aux mondiaux en Andorre. Cela a toujours été dans un coin de ma tête d’être champion du monde dans les trois disciplines. Après celle en équipe avec Werner Marti (en 2019, ndlr), j’ai gagné la verticale cette année. Il me manque l’individuelle.

Et le pire?
Sierre-Zinal. J’avais envie de faire mieux que ma huitième place. J’étais encore deuxième au Weisshorn et j’ai tout perdu à la fin.

Quel sera votre grand moment de 2022?
Les championnats d’Europe (en Espagne en février, ndlr) et la Patrouille des glaciers (en avril). Entre Zermatt et Verbier, c’est possible de battre les Italiens, mais il faudra y aller fort. Nous avions fini deuxièmes avec Werner (Marti) et Martin (Anthamatten) en 2018, j’aimerais bien faire mieux.

Dans 20 ans, vous êtes où, 
vous faites quoi?
Je pense qu’à 46 ans je ne ferai plus de compétition (rires). Par contre, je prendrai toujours autant de plaisir en montagne. Je mettrai les gros skis et irai me faire plaisir dans des endroits plus sauvages… avec une bouteille de rouge dans le sac.

Pour qui voteriez-vous?
Pour Killian Mottet. Ma copine fait du hockey et j’aime bien ce sport. Il y a moins de blabla que dans le football par exemple. PB

* * *

Une idole? Roger Federer.

Un jour de libre? J’en profite pour dormir un peu plus longtemps, mais je vais quand même en montagne (rires).

Un repas? Une pizza.

Ce que vous détestez par-dessus tout? 
La nonchalance.

Ce que vous aimez 
par-dessus tout? 
La montagne.

La Liberté

 

Rémi Bonnet

Voter maintenant